Nos créatrices du Sud #1 : Sandrine : Mars’elle

Hello ! Je suis ravie de vous retrouver avec ce premier épisode de la SAGA LES CREATRICES DE L’ETE ! Pour ce premier épisode nous allons partir à la rencontre de Sandrine, créatrice de la marque de bijoux mars’elle, des bijoux chics, épurés avec une petite note rock !

Rencontré il y a trois ans sur un joli marché de créateurs Marseillais j’ai eu plaisir à (re)rencontrer Sandrine à Aix en Provence, notamment lors du South Sud Vintage Festival ainsi que chez Atode au centre ville d’Aix en Provence. 

Je vous souhaite un très bonne lecture, j’espère que vous aurez plaisir à nous retrouver et à nous lire et à rencontrer mes coup de cœur créatrices tout au long de cet été.  (RDV tous les mercredis du mois de juillet).

12931111_868663106577158_6091488702403407515_n

 

1. Chère Sandrine, depuis quand t’es tu lancé dans l’aventure ”Mars’elle”?  Raconte nous comment cela a commencé ?

Mars’elle est une histoire empreinte de féminité et de complicité. Un changement d’attitude dans la vie. Un moment où j’ai laissé mon esprit s’évader un peu pour m’éloigner de ce besoin  que j’avais de vouloir toujours tout maîtriser, anticiper, organiser pour ma famille …

Je n’avais pas de prédisposition particulière, au départ, seulement une envie de faire des colliers pour moi, puis pour mes amies souvent source de mes inspirations. Observer leur style, leur allure, et réaliser un bijou qui leur ressemble et les sublime. J’ai  appris les rudiments du montage auprès de la pétillante « Audrey » des Galinettes, on passait un bon moment dans son atelier. Puis me suis mise à monter des bijoux plus souvent, pendant les devoirs des enfants,  après le dîner…

Mes copines créatrices, bricoleuses en tout genre m’ont ensuite entraînée sur les marchés de noël, nous avons lancé une boutique éphémère « l’Eph M R » qui a lieu au printemps et à l’hiver dans notre village. La sauce a tellement bien pris qu’au mois de mai de cette année nous en étions à la 4ème édition de Printemps.

Un collier, puis un sautoir, puis un autre, j’ai sentie que mon intention d’apporter un brin d’élégance et de style aux femmes était vraiment sincère et profond, alors j’ai décidé de créer ma marque. Me voilà dans le tourbillon de mars’elle depuis mai 2013 !

n

2. Comment décrirais tu ta marque en 3 mots ?

Mars’elle c’est légèreté, élégance, style (un quatrième car pour moi un bijou est empreint de sensualité…)

3. Et alors d’où vient ce nom ”Mars’elle”?

J’avais envie que ma marque exprime ses origines, la légèreté avec laquelle je l’ai abordée et que l’on sente la chaleur qu’elle contient. Quand on lit ou qu’on entend Mars’elle on pense à Marseille, ville que j’aime pour sa diversité et symbole de tous les possibles pour moi. J’avais envie que la Parisienne qui craque pour un « mars’elle » s’en rappelle.

Mars’elle, c’est aussi le masculin / féminin. C’est aussi la sonorité du vieux prénom Marcelle. Je la vois bien avec son bleu de travail et un bijou délicat autour du cou. J’aime les décalages, le raffinement.

Et puis lorsque j’ai fait voter mes amies, sœurs et famille, c’est lui qui l’a emporté, j’adore !

c

5. Un petit chouchou parmi tes créations ?

Mon modèle préféré est actuellement le collier « Stone », pour sa simplicité, minéral et minimaliste j’adore son effet à la fois chic & rock !

6. Quel est ton lieu préféré à Aix en Provence ?

Un lieu préféré à Aix, j’aurai tendance à dire la boutique ATODE que j’ai rejoint il y a 2 semaines maintenant et où mes créations s’accordent parfaitement au style minimaliste de la ligne de vêtements de Caroline. En fait, j’aime ce lieu car il me permet d’aller à la rencontre des femmes et de sortir de ma jolie campagne. Puis, la boutique est différente de ce que l’on peut trouver à Aix jusqu’à présent.

Sinon, j’aime bien la brasserie LE VERDUN, pour un café tôt le matin ou un apéro été comme hiver, le quartier Mazarin et la place Albertas avant que la façade soit refaite….

7. Dernière question, peux tu nous recommander une bonne table  ( toujours à Aix en Provence) ?

Une bonne table à Aix, « Drôle d’endroit » me vient à l’esprit. L’adresse déjà est osée, car caché dans la rue Anônerie Vieille, on n’y tombe pas dessus par hasard. Ensuite, la carte change souvent et ils aiment jouer avec le mélange de saveurs, difficile de renoncer au dessert quand j’y vais. On sent qu’ils font ça avec plaisir et le transmette. (ndl :  j’adore aussi ce restaurant, je vous en parlait ici)

Et également un autre petit lieu supplémentaire pour le déjeuner :  C’est Maison Nosh, en fait lorsqu’on prend un moment pour faire le shopping avec ma fille on craque souvent pour les muffins, le cadre et l’accueil toujours sympathique !  (ndl 2  :  chez Nosh vous avez aussi les Brunchs ^^)

l

Un grand merci à toi Sandrine pour ce partage ! 

on se retrouve tout de suite sur Facebook et sur ton  Site Internet

AAEAAQAAAAAAAAW_AAAAJDk0ZDdiYzg4LTk3MjAtNDM4Ny05NzJhLTg4ZTdkNWEzMWFkZg

12931111_868663106577158_6091488702403407515_n

Episode #2 de la saga des créatrices de l'été : L'Etoile Argenté
Episode #3 de la saga des créatrices de l'été : It's a Mum Life

Un petit mot . . .